Ah la grande question !

Faisons simple. Certes, ils sont tous deux issus des jus de canne à sucre obtenus par broyage puis distillés. Les deux peuvent être consommés dans leur version “blanche”, c’est-à-dire sans le vieillissement en fûts ou dans leur version vieillie ou élevée en fûts.

Les Rhums Les Cachaças
Le vieillissement se fait en fûts de chêne neufs ou recyclés (porto, madère…) Le vieillissement se fait en futs de bois brésilien (umburana, jequitibá, ipê, tapinhoã, baumier…). Des bois qui confèrent couleurs et arômes caractéristiques à la cachaça.
Le rhum est un produit raffiné qui subi plus de transformations que la cachaça. Il  est fait a partir d’un bouillon de cuisson de la canne à sucre. La cachaça, plus rustique, est élaborée à partir de jus de canne frais. Le résultat d’une distillation plus authentique.
Le rhum qui est distillé à 65-75° et vieilli en foudres de chêne est ramené aux degrés souhaités par adjonction d’eau de source. Un rhum peut donc titrer entre 40% et 60% La cachaça est directement distillée à 40° et est immédiatement embouteillée ; cela lui confère des arômes parfois très puissants. La cachaça est toujours à 40°.
Le rhum existe partout où la canne a sucre peut être cultivée (Caraïbes, Amerique du Sud, Seychelles, Canaries…) La cachaça vient exclusivement du Brésil. Il existe près de 2000 mots ou expression pour la désigner (abre-coração, cœur ouvert, água-benta eau bénite, bafo-de-tigre souffle du tigre, limpa-olho lavage des yeux…